[à partager] Rencontre “Médiation et numérique dans les équipements culturels” 2/2

La captation des interventions du deuxième jour des Rencontres Numériques hébergées par le Centre Pompidou en octobre dernier est tout aussi intéressante.

Rencontres Culture Numérique

Je vous conseille tout particulièrement la table ronde animée par Franck Quéraud, “Evolution et mutation des bibliothèques de lecture publique” et les interventions:

Franck Quéraud, chef de projet médiation numérique des Médiathèques de Strasbourg

Vers une bibliothèque participative, une utopie ?
Un exemple de médiation numérique au sein du réseau des médiathèques de Strasbourg.

Double tête communiquée sur tous les supports : Gutenberg (un pied dans le passé) et Sir Sim Berners-Lee (à l’origine du www) qui ont tous deux révolutionné l’accès au savoir, quoiqu’on pense de la mutation technologique.

Qu’est-ce que la bibliothèque aujourd’hui va apporter au web ?

  • développer une identité numérique : l’@ppli
  • développer une identité sur les réseaux sociaux : compte général pour l’ensemble du réseau sur Twitter, Facebook et Google+ ; pages thématiques et tumbl.r sous forme d’expérimentation
  • Former les collègues : “Devenir contributeur”, un projet de médiation qui présente une organisation et un plan de formation sur trois ans.
    – Création d’un Comité éditorial : Que produire ? Que valoriser
    – Création d’un atelier des outils et des usages : référent numérique partage ses connaissances d’un outil avec ses collègues sur un temps très court.
  • Créer un archipel de sites-outils touchant une variété de publics

Parmi ses remarques, il est bon de noter les points suivants :

  • “nos collègues voient trop l’aspect technologique des outils”.
  • il y a un côté déstabilisant dans la notion de Work in Progress (lit. “travail en cours” qui concourt plutôt de la méthode par tâtonnement, essais et corrections successifs).
  • le besoin de quitter le mode vertical de transmission de l’information, de différencier l’utilisateur du contributeur et de l’éditeur.
  • la nécessité d’une organisation qui favorise le travail collaboratif et permet la création de contenus et leur mise en valeur.


Franck Quéraud – Médiathèques de Strasbourg :
Vers une bibliothèque participative ? by culture-gouv

/

Alexandre Simonet, chef de projet prospective et médiation, art et culture numérique – Carré d’Art Bibliothèques de Nîmes

La bibliothèque productrice de contenus 

Une des interventions qui m’ont le plus enthousiasmées par la démarche associée à chaque nouveau projet. Chaque projet part d’une réflexion, d’un questionnement et trouve sa solution dans un processus de création artistique qui prouve que la bibliothèque est un lieu de création en puissance.

Labo² – Laboratoire des Usages – permet d’amener une expertise sur l’innovation – technologique et sociale – en bibliothèque et de la porter hors les murs. Pour cela, il collabore avec des artistes numériques parce qu’ils :

  • anticipent les usages qui finissent par s’imposer dans la société (trendsetters).
  • posent un regard critique sur l’utilisation qui en est fait et le transmette au public.
  • ont des compétences techniques très fortes. Ce sont “des DSI à eux-seuls”, répétera-t’il plusieurs fois.
  • pour leur démarche de co-production / co-création avec le public : ils sont capables de construire des outils et d’y associer le public à leur démarche. “Il n’y a pas d’art numérique sans public”.

Prospective, narration et création sont au coeur des activités et compétences du Labo²
qui se retrouvent notamment dans deux de leurs initiatives :

Screen Shot 2014-12-17 at 15.38.11Le web-documentaire dès 2005 avec le projet Miniment  
mené lors de la résidence de l’artiste Guykaser pour imaginer avec les habitants un autoportrait collectif.

Depuis, le labo a mis à disposition de tous un thème WordPress – geoprojects – permettant d’effectuer le même travail de mise en valeur du territoire et de ses habitants. 

/

Screen Shot 2014-12-17 at 16.20.49
Atelier possible : Une image, une histoire

Un logiciel de création de livres et documents multimédia dès 2008 avec Kiibook, désigné par Jean-Luc Lamarque   

Comment montrer qu’il n’y a pas de rupture entre les nouvelles technologies et les collections conservées à la bibliothèque ?

“A la bibliothèque on sentait qu’il y avait une opposition numérique contre papier, littérature contre le web”.  Ils ont cherché à sensibiliser le public aux usages du numérique.  Pour Alexandre Simonet, il y a une “analogie entre le livre d’artiste qui associe des média différents et la production de contenus sur le web qui fait appel aussi à ce remixage perpétuel.”


Alexandre Simonet – Carré d’Art Bibliothèques de Nîmes :
La bibliothèque productrice de contenus by culture-gouv

 

Julien Devriendt, responsable du développement des services numériques  – Médiathèque de Choisy le Roi

Bibliothèque et FabLab

Un FabLab, atelier de fabrication numérique, est un lieu ouvert d’échanges et expérimentations mis à la disposition des usages d’une bibliothèque par exemple. Il permet à terme de fédérer une communauté de “makers”
Concept né au MIT, il permet le passage de la conception numérique à la fabrication d’objets physiques. (source : echofab.org)

Vous trouverez dans l’intervention de Julien Devriendt moults liens et idées… et peut-être l’envie de rejoindre un fablab proche de chez vous, voire d’en créer un :
▸ Liens vers la Commission Fablab de l’ABF et Labenbib.fr, un espace de ressources et de veille sur les ‘lab’ (fablab, makerspaces, living lab, …) en bibliothèques
▸ nombreux liens vers des magazines et sites dédiés au sujet – en français et en anglais.


 Julien Devriendt – Médiathèque de Choisy le Roi :
Bibliothèque et FabLab by culture-gouv

 

Enfin, parmi les interventions qui n’étaient pas forcément en lien direct avec les bibliothèques… même s’il est toujours bon d’élargir son champs de vision et d’observer ce qui se fait dans les autres secteurs culturels… , je me suis régalée l’après-midi lors des présentations respectives de Julie Guillemant (Musées d’Angers), Charlotte Abadie-Laborde (musée Jeanne d’Albert à Orthez) et Céline Salvetat (Museon Arlaten, Arles). Trois intervenantes qui ont su garder la salle éveillée par leur énergie, leur humour et inventivité !


 Julie Guillemant, médiatrice culturelle aux musées d’Angers,
à propos de l’administration des comptes sur les réseaux sociaux
par une équipe polyvalente by culture-gouv


Charlotte Abadie-Laborde, chargée de conservation du patrimoine
au musée Jeanne d’Albret (Orthez), à propos des projets de médiation
et des actions de développement des publics by culture-gouv


 Céline Salvetat, responsable du service des publics, Museon Arlaten (Arles),
à propos des projets de médiation mis en place dans le cadre
de la fermeture du musée pour travaux by culture-gouv

Un grand merci aux organisateurs et tout particulièrement à Jean-Christophe Théobalt, Chargé de mission numérique au Ministère de la Culture et de la Communication, pour ce programme de grande qualité !

/

/

Aller plus loin : 

▸ Liste de diffusion “culture multimédia”, http://coop-group.org/cmm
Groupe de discussion “Tablettes en bibliothèque” sur Facebook
 Muzeonum, plateforme de ressources et un groupe d’échanges autour du numérique
 MuseoMix, makeathon culturel international (France, UK, Québec, Genève). Une rencontre des médiateurs, bricoleurs, designers, développeurs, graphistes, communiquants, artistes, écrivains, scientifiques… qui se retrouvent au cœur d’un musée pour expérimenter et vibrer ensemble.
▸ Rencontres WeAreMuseums (The next edition will take place in Berlin in June 2015 #wam15 #wearemuseums
▸ Quand le musée se réinvente dans le numérique (2014) Dossier dans La Tribune

Leave a Reply