PRINCIPE 1 : CELA S’APPREND !

Tout comme on apprend à reconnaître
la couverture, la 4ème de couverture, le sommaire…
d’un livre papier, l’enfant a besoin de :

● savoir se repérer sur la tablette.

● maîtriser la navigation dans le livre numérique (page d’accueil, menu déroulant, paramètres…) qu’il soit lecteur ou non.

● comprendre ce qu’est une affordance.

protéger ses données, ne pas se mettre en danger, comprendre qu’on n’a pas le droit de sortir du livre pour se promener sur le net sans autorisation.

 

PRINCIPE 2 : CELA NECESSITE UN ENVIRONNEMENT CALME ET CONVIVIAL

● Lire un livre papier ou un livre numérique ne se fait pas forcément dans les mêmes conditions, aux mêmes occasions.

● Cela nécessite éventuellement un équipement spécifique (écouteurs / répartiteurs de son, baffles, vidéoprojecteur…).

● Ne pas sous-estimer les possibilités de partager un moment de lecture à plusieurs sur la tablette, via un rétroprojecteur… Enfin, ne pas hésiter à multiplier les expériences de lecture !

Questions :
– Dans quelles conditions / circonstances exploiter les possibilités de mobilité de l’appareil ?
– Quelle longueur de texte ? Quel contenu ? Exploiter un fragment / la totalité de l’application ?
– Comment permettre aux enfants / adolescents de partager leurs lectures avec leurs amis, leur famille ? Via les réseaux sociaux ?

 

PRINCIPE 3 : FAIRE USAGE DES FONCTIONNALITES OFFERTES MAIS PAS AU DETRIMENT DE LA LECTURE

● Attention à l’usage excessif des lexiques, aux animations gadget qui peuvent distraire le lecteur. Essayer de comprendre un mot dans son contexte fait aussi partie de la lecture.

● L’enfant peut ne pas être totalement à sa lecture. Le tactile distrait l’enfant, peut provoquer des gestes parasites. Il est tentant de tourner la page rapidement en tapant sur les flèches de bas de page.

‣ le 15 mai : discussion très intéressante autour de la nécessité (ou pas) de comprendre tous les mots lors de la première session avec les participantes.
A cet égard, je vous conseille également la lecture d’un article (en anglais) “Teaching With Interactive Picture E-Books in Grades K–6” (2013) de Heather Ruetschlin Schugar et al. paru dans The Reading Teacher. Les auteurs détaillent la stratégie utilisée par le professeur lors de la lecture d’un livre numérique “Wild About Books” pour comprendre le mot “stampeding” grâce au contexte, aux illustrations, aux sons et autres animations.

● Il s’agit aussi de questionner le mode de lecture de l’enfant, le faire réfléchir au contenu du livre, à ses actions… pour l’amener à s’auto-réguler (S. Tisseron).
– “As-tu écouté / lu / compris toutes les consignes ?”

 

PRINCIPE 4 : COMPRENDRE QU’UN LIVRE NUMERIQUE EST SOUVENT UN MELANGE DE NARRATION LINEAIRE ET NON-LINEAIRE

● C’est une lecture parfois complexe. immersive. Il faut accepter de se laisser emporter, s’immerger dans le texte, les images, les animations et autres interactions…

● Peut-être accepter que la lecture puisse être interrompue tout comme à la lecture d’un livre papier (ex. Recettes de carottes dans le livre de G. Bachelet – Madame le lapin blanc – qui peut mettre un arrêt à la lecture du livre)

● A l’instar d’un livre imprimé, le livre numérique peut nécessiter plusieurs lectures, une première lecture rapide, fluide par exemple puis plus approfondie.

 

ET PUIS… 

LACHER PRISE ! 

NE PAS SE LAISSER DECONTENANCER PAR UN ENFANT PLUS A L’AISE AVEC LA TABLETTE,

AU CONTRAIRE,
EN JOUER !

TOUT EN GARDANT
LE CONTROLE DE L’APPAREIL ET DE SON CONTENU.

.

Aller plus loin :  pistes de lecture ici.

Leave a Reply